Archives mensuelles : mai 2019

Grand Défi – Nouveau record… pour notre équipe!

Moi et mon équipe Les Ornitrotteurs (Alain Goulet, Jean-Philippe Gagnon et Émile Brisson-Curadeau) avons terminé notre Grand Défi, la plus importante activité de levée de fonds au Québec pour sauvegarder les oiseaux et leurs habitats.

Moi et mon équipe Les Ornitrotteurs (Alain Goulet, Jean-Philippe Gagnon et Émile Brisson-Curadeau) avons terminé notre Grand Défi, la plus importante activité de levée de fonds au Québec pour sauvegarder les oiseaux et leurs habitats.

En 24 heures, nous avons observé 161 espèces différentes!

Le record au Québec! …Toutes équipes et toutes éditions confondues! …Le record précédent était de 148 espèces, record que nous avons réalisé l’an dernier.

C'est LA MOITIÉ des oiseaux nicheurs réguliers de tout le Québec, en 24 heures! Pour un passionné des oiseaux, voir autant d'espèces en si peu de temps, c'est vraiment euphorisant! Et, en plus, on a eu un plaisir fou, tous les 4 ensemble, la fatigue de ne pas dormir aidant sans doute au plaisir aussi! On a vécu des moments très forts! Entre autres, nous avons terminé au Jardin botanique, et une très grande surprise nous attendait... (Passerin indigo)

C’est LA MOITIÉ des oiseaux nicheurs réguliers de tout le Québec, en 24 heures! Pour un passionné des oiseaux, voir autant d’espèces en si peu de temps, c’est vraiment euphorisant! Et, en plus, on a eu un plaisir fou, tous les 4 ensemble, la fatigue de ne pas dormir aidant sans doute au plaisir aussi!
On a vécu des moments très forts! Entre autres, nous avons terminé au Jardin botanique, et une très grande surprise nous attendait… (Passerin indigo)

...Nous y sommes entrés avec 150 espèces (avec autant d'espèces, ça devient difficile d'en ajouter...). Eh bien, en une heure à peine, nous en avons ajouté 11 (!), ce qui portait déjà le nombre à 161 espèces... et il nous restait deux grosses heures! (Paruline à croupion jaune)

…Nous y sommes entrés avec 150 espèces (avec autant d’espèces, ça devient difficile d’en ajouter…). Eh bien, en une heure à peine, nous en avons ajouté 11 (!), ce qui portait déjà le nombre à 161 espèces… et il nous restait deux grosses heures! (Paruline à croupion jaune)

Avec tout ce temps devant nous (et puisque les chances d'ajouter des espèces au Jardin étaient presque nulles), il aurait été stratégique de quitter le Jardin pour aller sur un ou deux autres sites, où nous aurions pu facilement ajouter 4 espèces que nous savions où trouver (Hirondelle à ailes hérissées, Hirondelle à front blanc, Grimpereau brun et Héron vert)... mais, dans le jardin des premières nations, nous avons eu droit à un phénomène extraordinaire! ...digne d'une « très bonne » journée à Pointe-Pelée! ...Des parulines partout, en plein après-midi, près de nous, basses, ...! (Paruline à tête cendrée)

Avec tout ce temps devant nous (et puisque les chances d’ajouter des espèces au Jardin étaient presque nulles), il aurait été stratégique de quitter le Jardin pour aller sur un ou deux autres sites, où nous aurions pu facilement ajouter 4 espèces que nous savions où trouver (Hirondelle à ailes hérissées, Hirondelle à front blanc, Grimpereau brun et Héron vert)… mais, dans le jardin des premières nations, nous avons eu droit à un phénomène extraordinaire! …digne d’une « très bonne » journée à Pointe-Pelée! …Des parulines partout, en plein après-midi, près de nous, basses, …! (Paruline à tête cendrée)

Alors, plutôt que de se « garocher » dans le traffic à 15h pour les deux sites qu'il restait, et de courir encore, on a décidé de rester là, à profiter du phénomène à fond! Et c'était magique! Nous n'avons ajouté aucune espèce, ce qui n'était pas étonnant, mais quelle finale!!!

Alors, plutôt que de se « garocher » dans le trafic à 15h pour les deux sites qu’il restait, et de courir encore, on a décidé de rester là, à profiter du phénomène à fond! Et c’était magique!
Nous n’avons ajouté aucune espèce, ce qui n’était pas étonnant, mais quelle finale!!!

J'avais annoncé sur mon Facebook « 160 espèces », mais nous avons finalement eu confirmation de notre identification d'un Bécassin à long bec à Baie-du-Fèbvre, grâce à de bonnes photos réalisées ce jour-là!

J’avais annoncé sur mon Facebook « 160 espèces », mais nous avons finalement eu confirmation de notre identification d’un Bécassin à long bec à Baie-du-Fèbvre, grâce à de bonnes photos réalisées ce jour-là!

Nous avons commencé à 17h00 dimanche soir, avec la Guifette noire, à Baie-du-Fèbvre et, à la noirceur, nous avions, pour ce site seulement : 69 espèces!

Nous avons commencé à 17h00 dimanche soir, avec la Guifette noire, à Baie-du-Fèbvre et, à la noirceur, nous avions, pour ce site seulement : 69 espèces!

La dernière ajoutée a été le Petit Blongios, qui a chanté à la toute fin, alors qu'il faisait presque noir et que nous apprêtions à laisser tomber.

La dernière ajoutée a été le Petit Blongios, qui a chanté à la toute fin, alors qu’il faisait presque noir et que nous nous apprêtions à laisser tomber.

Il ventait beaucoup et nos espoirs de l'entendre s'amenuisaient! In extremis, comme on dit!

Il ventait beaucoup et nos espoirs de l’entendre s’amenuisaient! In extremis, comme on dit!

Durant la nuit, nous avons trouvé 9 espèces (!) :

- 4 espèces de hiboux : la Petite Nyctale, le Petit-Duc maculé, la Chouette rayée et le Grand-Duc d'Amérique;

– 4 espèces de hiboux : la Petite Nyctale, le Petit-Duc maculé, la Chouette rayée et le Grand-Duc d’Amérique; (Ancienne photo d’une Petite Nyctale)

- la Bécasse d'Amérique et la Bécassine de Wilson; (ancienne photo)

– la Bécasse d’Amérique et la Bécassine de Wilson;
(ancienne photo d’une Bécasse d’Amérique)

- puis les 2 engoulevents : l'Engoulevent d'Amérique et l'Engoulevent bois-pourris.

– puis les 2 engoulevents : l’Engoulevent d’Amérique et l’Engoulevent bois-pourri. (Ancienne photo d’Engoulevent Bois-Pourri)

- ...Un étrange Moqueur chat a chanté durant tout le temps que nous tentions de trouver la Chouette rayée, à 1h du matin!

– …Un étrange Moqueur chat a chanté durant tout le temps que nous tentions de trouver la Chouette rayée, à 1h du matin! (Ancienne photo)

Nous avons terminé la nuit avec 78 espèces…

…et avons atteint 100 espèces à 5h45 le matin!

Notre 135e espèce a été la très très rare Paruline à ailes dorées, à 9h00! (Comme il est possible de confondre le chant de l'hybride qu'elle peut procréer en s'accouplant avec une Paruline à ailes bleues, nous ne pouvons pas seulement nous contenter de l'entendre; il faut la voir! Mission accomplie!) (Ancienne photo)

Notre 135e espèce a été la très très rare Paruline à ailes dorées, à 9h00!
(Comme il est possible de confondre le chant de l’hybride qu’elle peut procréer en s’accouplant avec une Paruline à ailes bleues, nous ne pouvons pas seulement nous contenter de l’entendre; il faut la voir! Mission accomplie!)
(Ancienne photo)

...Et nous avons aussi vu la SUPER RARE Paruline de Brewster (l'hybride issu de l'accouplement entre la très rare Paruline à ailes dorées et l'encore plus rare Paruline à ailes bleues!). Cet oiseau ne compte pas pour une espèce... vu que c'est un hybride, mais c'est toujours extrêmement excitant de tomber sur une observation de ce niveau de rareté, même si ça n'ajoute rien à notre décompte!

…Et nous avons aussi vu la SUPER RARE Paruline de Brewster (l’hybride issu de l’accouplement entre la très rare Paruline à ailes dorées et l’encore plus rare Paruline à ailes bleues!). Cet oiseau ne compte pas pour une espèce… vu que c’est un hybride, mais c’est toujours extrêmement excitant de tomber sur une observation de ce niveau de rareté, même si ça n’ajoute rien à notre décompte!

Nous avons atteint 145 espèces avec quelques impressionnantes Grues du Canada, in extremis encore, alors que nous allions rentrer dans la voiture. Il était 11h11! (Ancienne photo)

Nous avons atteint 145 espèces avec quelques impressionnantes Grues du Canada, in extremis encore, alors que nous allions rentrer dans la voiture. Il était 11h11! (Ancienne photo)

 

Nous avons atteint notre record d’équipe (148), qui était le précédent record de tous les Grands Défis, à 12h20. Il nous restait 5 heures!

Et nous avons atteint notre nombre final de 161 espèces à 15h.

Entre 15h et 17h, un Moucherolle à ventre jaune a été entendu par un membre de notre équipe… 2 membres ont ensuite brièvement entrapercu un moucherolle, sans pouvoir être sûrs à 100% de son identité… Comme chaque oiseau doit être vu/entendu par au moins 2 membres de l’équipe, il fera partie des 3 espèces que nous n’avons pas comptées et qui, vraisemblablement, nous a côtoyés!

Parmi notre vaste liste, plusieurs espèces de grand intérêt y figurent :
- Phalarope à bec étroit (trouvaille inespérée!)
- Bécassin à long bec (une espèce difficile à identifier… et très rare au Québec!)
- Tournepierre à collier (inattendu lui aussi!)
- Grue du Canada
- Petit Blongios (menacé)
- Pygargue à tête blanche
- Coulicou à bec noir
- Engoulevent bois-pourri (menacé)
- Engoulevent d’Amérique (menacé)
- Petite Nyctale
- Petit-duc maculé
- Grand-duc d’Amérique
- Chouette rayée
- Faucon pèlerin (dans des circonstances impressionnantes!)

- Bruant des plaines (en fort déclin...)

– Bruant des plaines (en fort déclin…)

- Bruant vespéral (en fort déclin...)

– Bruant vespéral (en fort déclin…)

- Bruant des champs (en fort déclin…)

Et parmi les 23 ESPÈCES de PARULINES observées (rien de moins!) : - Paruline rayée) - Paruline à ailes dorées - Paruline de Brewster - Paruline du Canada (menacée et en fort déclin...) - Paruline triste - Paruline tigrée - Paruline à poitrine baie

Et parmi les 23 ESPÈCES de PARULINES observées (rien de moins!) :
- Paruline rayée)
- Paruline à ailes dorées
- Paruline de Brewster
- Paruline du Canada (menacée et en fort déclin…)
- Paruline triste
- Paruline tigrée
- Paruline à poitrine baie

- Paruline à poitrine baie

– Paruline à poitrine baie

- Paruline à calotte noire

– Paruline à calotte noire

Malgré nos efforts en ce sens, le rare Troglodyte à bec court… et la Maubèche des champs nous ont échappé. Ce qui est très peu au final!

Et, comme vous le savez sans doute, au-delà du défi amical très agréable et du nombre d’espèces observées, aussi élevé soit-il, le sens de cette activité, et notre préoccupation profonde, c’est la levée de fonds importante pour la sauvegarde des oiseaux et de leurs habitats. C’est ce qui motive notre engagement et le sérieux que nous avons mis dans l’expérience!

Alors, dans ce sens, je vous invite à nouveau (si ce n’est pas déjà fait), à FAIRE UN DON pour les oiseaux qui en ont bien besoin (malheureusement…). Une façon de faire notre petite part pour pallier un peu les inconvénients que subissent les oiseaux par notre façon de vivre.

Par exemple, toutes les espèces associées aux milieux ont subi des pertes de leur population de plus de 90% dans les 40 dernières années…

Le Goglu des prés est de plus en plus rare dans nos champs...

Le Goglu des prés est de plus en plus rare dans nos champs…

Pour faire votre don, vous n’avez qu’à cliquer sur ce lien :

https://quebecoiseaux.org/index.php/fr/gdqo-equipes/gdqo-mon-equipe?view=teamcontributions&id=444

et cliquer sur « Appuyer » à côté de mon nom.
Si vous voulez donner un montant par espèce trouvée, pour récompenser nos efforts dans ce sens :
0,10$ par espèce, ça fait un don de 16$

0,25$ par espèce trouvée, ça donne 40$

0,50$, ça fait 80$

etc.

TIRAGE : Pour chaque tranche de 20$ de don, vous avez la chance de gagner un séjour de deux nuitées pour 4 personnes dans un parc de la SEPAQ (valeur de 500$)!

N’importe quel montant sera apprécié! CE SONT LES OISEAUX QUI VOUS DISENT MERCI!
Merci à toutes les personnes qui ont déjà contribué, qui nous ont suivis et encouragés!

Serge