Archives pour la catégorie PITPIT en voyage

720 000 Parulines observées en 9 heures par un seul observateur… à Tadoussac!

720 000 Parulines observées en 9 heures par un seul observateur… à Tadoussac!!!

Paruline tigrée

Paruline tigrée

Concours de PLUSIEURS circonstances… et coïncidences:

LE PLUS GRAND DÉPLACEMENT DE MIGRATEURS NÉOTROPICAUX AU MONDE… DE TOUS TEMPS! …a été enregistré le jour même de notre Grand Défi! ET, sur le site même de l’organisme que nous avions choisi de parrainer en versant tous les dons de cette grande levée de fonds pour la sauvegarde des oiseaux: l’Observatoire d’Oiseaux de Tadoussac (OOT)

En plus, cette journée historique dont on parle partout a eu lieu au moment même où une équipe d’observateurs chevronnés du Cornell Lab of Ornithology de New York étaient sur le site de l’OOT!

Résultat:
108 ESPÈCES,
720 000 oiseaux,
à un rythme allant jusqu’à 50 parulines PAR SECONDE, et ce, pendant 24 minutes!!!
(=72 000 oiseaux en 24 min.) 

Paruline flamboyante

Paruline flamboyante

 

Pour que vous puissiez mieux mesurer l’ampleur du phénomène, un des observateurs sur place, Ian Davies, a pu observé pendant 9 heures et en parcourant moins d’un kilomètre :

-14 400 individus de Paruline du Canada
-50 500 Parulines flamboyantes
-72 200 Parulines à croupion jaune
-72 200 Parulines obscures
-108 200 Parulines tigrées (j’en ai vu une trentaine dans toute ma vie au Québec!)
-108 200 Parulines à tête cendrée
-144 300 Parulines à poitrine baie (j’en ai vu une cinquantaine au Québec!)
et 109 555 parulines non identifiées…!!!

IMAGINEZ la scène!!! 

Paruline à tête cendrée
Paruline à tête cendrée

 

 

D’ailleurs pour que vous puissiez mieux imaginer, j’ai traduit et rapporté des extraits du récit de Ian Davies pour vous. Ça me donne des frissons! Je suis jaloux!!! (Et plus bas, vous trouverez des vidéos prises sur place)

« Aujourd’hui était le plus grand jour d’observation d’oiseaux de ma vie.

Les vents du sud-ouest de la nuit avaient suscité de grands espoirs pour la matinée, augmentés par les pluies à l’aube dans la région. Notre premier arrêt avait été infructueux, avec une poignée de parulines en mouvement, mais rien de notable. Nous avons décidé de nous diriger de toute façon vers les dunes de Tadoussac.

A notre arrivée (5h45), il pleuvait. Quelques parulines sont passées ici et là et nous étions excités par les groupes de 5 à 10 oiseaux. Peu avant 6h30, il y a eu un pause des précipitations, et les choses n’ont plus jamais été les mêmes.

Pour les 9 heures suivantes, nous avons compté un vol sans escale de parulines, couvrant parfois tout le ciel visible d’horizon en horizon. Les cris de contact en vol était si nombreux qu’ils se confondaient souvent dans un « buzz » de fond constant. Il y avait des fois où il y avait tellement d’oiseaux, et si proches, qu’il était plus simple de les observer à l’oeil nu qu’aux jumelles pour les identifier.

Trois espèces de parulines ont volé entre mes jambes tout au long de la journée. Pendant des heures durant, un seul balayage de jumelle permettait de voir des centaines ou des milliers de parulines sous le niveau des yeux.

(…) les expériences les plus intimes avec les migrateurs se sont produites pendant une tempête de pluie et une période de vent fort. Des centaines d’oiseaux s’arrêtent pour se nourrir et se reposer sur le sable nu ou dans les petits arbustes.

Le dénombrement des oiseaux et l’estimation de la composition des espèces constituaient le plus grand défi de la journée, en équilibrant le besoin de documenter ce qui se passait avec le désir de se prélasser dans le plus grand spectacle aviaire que j’ai jamais vu. Un effort important a été fait pour estimer les taux de déplacement tout au long de la journée, et ces taux combinés avec des estimations de mouvement spécifiques aux espèces ont été utilisés pour les totaux ci-dessous. Voir la liste complète pour les notes spécifiques aux espèces.

Nombre total de parulines: 721 620

À notre connaissance, le précédent record de la paruline pour une seule journée dans la région était d’environ 200 000, ce qui représentait le record le plus élevé au monde!

Il n’y a pas d’endroit comme Tadoussac. »

 

Vous trouverez le récit original, la liste complète des espèces, des quantités d’individus, un lot de photos et 2 vidéos (que j’ai placé juste après aussi), le feuillet Ebird sur:
Récit, liste, vidéos sur Ebird

 

VIDÉOS PRISES DU PHÉNOMÈNE AUX DUNES DE TADOUSSAC
(Agrandissez en plein écran pour mieux voir les oiseaux qui passent…)

 

Maintenant, qu’est-ce qui explique ce phénomène?

J’y vais en très bref, en résumant certains faits connus sur la migration et des circonstances particulières rapportés entre autres par Pascal Côté, directeur de l’OOT :

-Cette année, les jours qui ont précédés le 28 mai ont été plutôt froids, les vents n’étaient pas favorables aux déplacements des oiseaux (vent de face), ce qui fait que beaucoup d’oiseaux se sont trouvés à avoir des retards sur leur itinéraire vers leurs lieux de nidification…

-Les Parulines (entre autres) migrant la nuit, ont profité de vents très favorables pour parcourir une longue distance (parfois trop longue) pour se rattraper du retard pris.

-Les pluies à l’aube ont fait s’arrêter les oiseaux abruptement et massivement sur la côte-nord… et avec la lumière du jour, plusieurs ont réalisé qu’ils étaient trop au nord!

-Les oiseaux ont donc profiter d’autres vents les poussant à rebrousser chemin pour regagner leurs territoires de nidification, les faisant passer le long de la dune de Tadoussac.

-À noter que de l’autre côté du Fleuve, à Matane notamment, ça été l’hécatombe… des oiseaux frappant par centaines les fenêtres des maisons et autres bâtiments après leur traversée…

-Aussi, fait intéressant: les espèces les plus abondantes ont été les espèces associées à la Tordeuse des bourgeons de l’épinette… une chenille mal aimée de l’homme mais qui profite à certaines espèces de parulines boréales. Autrefois contrôlées par l’homme, au détriment de ces espèces, certaines « épidémies » de tordeuses font rage en ce moment… et c’est une réjouissance de voir l’effet positif sur des espèces malmenées!

-Même si ce déplacement record est très impressionnant (c’est bien le moins qu’on puisse dire), ce n’est pas une indication que les espèces abondantes ce jour là le sont sur l’ensemble de leur aire. Pour la plupart, elles sont malheureusement en déclin…

 

L’OOT qui fait un travail extraordinaire pour documenter tout ce qui se passe dans la vie et la survie des espèces boréales!

Paruline à poitrine baie

Paruline à poitrine baie

 

 

3283$ pour soutenir l’Observatoire des Oiseaux de Tadoussac
MERCI-MERCI-MERCI !!!

Grâce à vous, notre équipe a ramassé 3283$ pour l’OOT à présent!!! 

Je remercie chaleureusement chaque personne qui a contribué par un encouragement et un don à travers notre équipe des ORNITROTTEURS durant le Grand Défi!

Aujourd’hui (15 juin), c’est la DERNIÈRE JOURNÉE pour faire un DON!

Cliquez ICI pour faire votre part!

Nous sommes la 3e équipe sur 63(!) à avoir ramassé le plus de dons pour la conservation des oiseaux et de leurs habitats, soit 15% du 50 000$ ramassé partout au Québec! BRAVO!

Nous avons aussi conservé le titre de l’équipe ayant observé le plus d’espèces d’oiseaux en 24 heures, soit 148 espèces!!!

 

Paruline à gorge noire

Paruline à gorge noire

 

Si le phénomène unique au Monde qui s’est passé le 28 mai dernier à Tadoussac, vous intéresse autant que moi, je vous invite à consulter ces liens pour plus d’informations:

Article dans Le Soleil

New York Times

Récit, liste, vidéos sur Ebird

CIHO fm