Costa Rica (circuit Grand Sud) mars 2017 – 13

En arrivant dans la Péninsule d'Osa, ce coin reculé et très sauvage du pays, nous avons une chance d'observer une espèce de petit singe, la plus petite des 4 espèces du pays, et beaucoup plus rare... Une espèce très menacée même: le Singe écureuil, appelé en espagnol le "Titi"! ...Alors que je ne l'ai vu qu'une fois par le passé, et brièvement à la brunante, je n'ai même pas porté les bagages qu'il est là!!!!!!

En arrivant dans la Péninsule d’Osa, ce coin reculé et très sauvage du pays, nous avons une chance d’observer une espèce de petit singe, la plus petite des 4 espèces du pays, et beaucoup plus rare… Une espèce très menacée même: le Singe écureuil, appelé en espagnol le « Titi »! …Alors que je ne l’ai vu qu’une fois par le passé, et brièvement à la brunante, je n’ai même pas porté les bagages qu’il est là!!!!!!

 

 

C'est ABSOLUMENT fantastique! Je cours vers lui en criant aux autres qu'ils sont là (parce qu'ils ne sont jamais seuls!) Mais j'étais loin de me douter de ce qui m'attendait! Ils sont bien quelques dizaines!!! Très impressionnant puisque l'espèce est très très rare et très localisée... C'est donc dire que c'est un groupe très important dans tous les environs! ...et je me sens extrêmement chanceux et privilégié!

C’est ABSOLUMENT fantastique! Je cours vers lui en criant aux autres qu’ils sont là (parce qu’ils ne sont jamais seuls!) Mais j’étais loin de me douter de ce qui m’attendait! Ils sont bien quelques dizaines!!! Très impressionnant puisque l’espèce est très très rare et très localisée… C’est donc dire que c’est un groupe très important dans tous les environs! …et je me sens extrêmement chanceux et privilégié!

 

 

Ce matin, tôt avant le déjeuner, et après aussi, nous allons explorer cette forêt grandiose (c'est tellement le moins qu'on puisse dire! Regardez ce grand sage et cette forêt primaire!) à la recherche des espèces uniques qu'elle abrite... C'est magnifique partout!

Ce matin, tôt avant le déjeuner, et après aussi, nous allons explorer cette forêt grandiose (c’est tellement le moins qu’on puisse dire! Regardez ce grand sage et cette forêt primaire!) à la recherche des espèces uniques qu’elle abrite… C’est magnifique partout!

 

 

Au départ de notre première randonnée, juste en face de la salle à diner, et voisin de certaines cabines, il y a un beau nid d'Attila à croupion jaune à hauteur des yeux! Les petits sont nés depuis peu et les parents vont les nourrir devant nous! Ici, c'est exotique pas mal! Ce ne sont pas des vers de terre comme nos merles qu'ils offrent à leurs petits, mais des petit Lézards!!!

Au départ de notre première randonnée, juste en face de la salle à diner, et voisin de certaines cabines, il y a un beau nid d’Attila à croupion jaune à hauteur des yeux! Les petits sont nés depuis peu et les parents vont les nourrir devant nous! Ici, c’est exotique pas mal! Ce ne sont pas des vers de terre comme nos merles qu’ils offrent à leurs petits, mais des petit Lézards!!!

 

 

Parlant de lézard, nous verrons celui-ci, très particulier! Imaginez-vous qu'il n'existe AUCUN mâle de cette espèce...! C'est une invention qui n'a pas été faite encore... et semblerait qu'ils s'en portent plutôt bien! En effet, même pour la reproduction, elles ont su se passer des mâles! Comment est-ce possible? Par Parthénogenèse, c'est à dire que l'oeuf pondu est une réplique parfaite (un clône) de la mère, avec son seul bagage génétique à elle... et l'embryon se développe par division cellulaire simplement! FASCINANT!!!

Parlant de lézard, nous verrons celui-ci, très particulier! Imaginez-vous qu’il n’existe AUCUN mâle de cette espèce…! C’est une invention qui n’a pas été faite encore… et semblerait qu’ils s’en portent plutôt bien! En effet, même pour la reproduction, elles ont su se passer des mâles! Comment est-ce possible? Par Parthénogenèse, c’est à dire que l’oeuf pondu est une réplique parfaite (un clône) de la mère, avec son seul bagage génétique à elle… et l’embryon se développe par division cellulaire simplement! FASCINANT!!!

 

 

Une espèce que je n'étais jamais arrivé à photographier, la Colombe de Cassin, très très discrète... Je l'ai souvent croisé quand j'ai été le premier à passer sur un sentier, quelques secondes mais elle entre tout de suite dans la végétation dense pour le reste de la journée sans en ressortir... À ces heures, la lumière est basse et ne permet pas de belles saisies... Ici, elle m'a fait le plaisir de rester un peu plus longtemps avant d'aller se cacher, sans un bruit...

Une espèce que je n’étais jamais arrivé à photographier, la Colombe de Cassin, très très discrète… Je l’ai souvent croisé quand j’ai été le premier à passer sur un sentier, quelques secondes mais elle entre tout de suite dans la végétation dense pour le reste de la journée sans en ressortir… À ces heures, la lumière est basse et ne permet pas de belles saisies… Ici, elle m’a fait le plaisir de rester un peu plus longtemps avant d’aller se cacher, sans un bruit…

 

 

Pas tellement plus loin (nous sommes toujours autour des cabines!), un Batara capucin! C'est une espèce Semi-endémique du pays, que nous ne pourrons voir qu'ici!

Pas tellement plus loin (nous sommes toujours autour des cabines!), un Batara capucin! C’est une espèce Semi-endémique du pays, que nous ne pourrons voir qu’ici!

 

 

Et un autre semi-endémique, que j'ai déjà vu à plusieurs reprises, mais que je n'étais jamais arrivé à photographier tellement il se tient dans la végétation hyper dense: le Troglodyte des ruisseaux! Tout zébré, avec son dos roux, il est très joli!

Et un autre semi-endémique, que j’ai déjà vu à plusieurs reprises, mais que je n’étais jamais arrivé à photographier tellement il se tient dans la végétation hyper dense: le Troglodyte des ruisseaux! Tout zébré, avec son dos roux, il est très joli!

 

 

C'est la journée des oiseaux que je ne réussis jamais à photographier habituellement! Cet autre, un vraiment petit minuscule oiseau tout mignon, le Platyrhynque à tête d'or! Il est très actif et volette autour de nous comme s'il nous offrait un spectacle! Il est très collaborateur!

C’est la journée des oiseaux que je ne réussis jamais à photographier habituellement! Cet autre, un vraiment petit minuscule oiseau tout mignon, le Platyrhynque à tête d’or! Il est très actif et volette autour de nous comme s’il nous offrait un spectacle! Il est très collaborateur!

 

 

Il attrape un papillon quand même assez gros pour lui (tout étant relatif) et en le frappant sur la branche et en le frottant, toutes les ailes se mettent à perdre leurs petites écailles et ça fait une pluie d'écailles d'ailes de papillon! Spécial à voir!

Il attrape un papillon quand même assez gros pour lui (tout étant relatif) et en le frappant sur la branche et en le frottant, toutes les ailes se mettent à perdre leurs petites écailles et ça fait une pluie d’écailles d’ailes de papillon! Spécial à voir!

 

 

AH! ENFIN! Un que nous tentions de voir depuis un moment déjà!!! Une espèce cible de l'endroit, notre seule chance de le voir dans notre circuit: le splendide Trogon de Baird!!! Semi-endémique lui aussi, il est éclatant! Et c'est un oiseau assez gros quand même, dans la même famille que le Quetzal resplendissant.

AH! ENFIN! Un que nous tentions de voir depuis un moment déjà!!! Une espèce cible de l’endroit, notre seule chance de le voir dans notre circuit: le splendide Trogon de Baird!!! Semi-endémique lui aussi, il est éclatant! Et c’est un oiseau assez gros quand même, dans la même famille que le Quetzal resplendissant.

 

 

Mais notre cible principale ici, celui que nous cherchons à voir absolument (et cette fois-ci, nous avons beaucoup cherché!) c’est notre 2e ENDÉMIQUE du voyage, sur une possibilité de 3 seulement dans tout le pays continental! Il s’agit de l’Habia à joues noires! Et OUI! Nous le trouvons enfin! Une femelle qui fait une brève apparition (juste assez longue pour une seule et unique photo), et un mâle qui passera vraiment trop vite et qui ne sera même pas vu de tous… Il se tient dans les rondes!

 

 

ET! ...Dans la même ronde où nous avons vu l'Habia à joues noires, il y a... un... "LIFER" (un oiseau que je n'ai jamais vu de ma vie! Oui, oui!) C'est un grimpar... un de ceux qui se distinguent plus facilement: le Grimpar maillé!!!! Content de pouvoir en plus l'immortaliser! La Péninsule d'Osa remplie sa promesse! Et nous en sommes à 2/2 pour les endémiques du pays, et nous avons battu des records pour le nombre de semi-endémiques"

ET! …Dans la même ronde où nous avons vu l’Habia à joues noires, il y a… un… « LIFER » (un oiseau que je n’ai jamais vu de ma vie! Oui, oui!) C’est un grimpar… un de ceux qui se distinguent plus facilement: le Grimpar maillé!!!! Content de pouvoir en plus l’immortaliser! La Péninsule d’Osa remplie sa promesse! Et nous en sommes à 2/2 pour les endémiques du pays, et nous avons battu des records pour le nombre de semi-endémiques »

 

 

 

 

 

 

12 réflexions au sujet de « Costa Rica (circuit Grand Sud) mars 2017 – 13 »

  1. Louise Auclair

    Bonjour Serge,

    Malgré tes nombreux voyages au CR, il est plaisant de voir et de lire tes descriptions, on dirait que tu revois les oiseaux pour la première fois. Ne perd pas cette joie de découverte que tu nous partage si bien.

    Répondre
  2. Labonté Gisèle

    Merci encore pour ce beau partage, cela égaie le début de la journée. Étonnant ce lézard femelle avec son indépendance. Bonne journée.

    Répondre
  3. Marcel Forcier

    Holà Sergio,
    La Vie est Belle, à qui sait la contempler !!!…
    Et lorsqu’on parle du Costa Rica, on dit:
    Pura Vida!….
    Alors Serge au Costa Rica, on se dit, « on a encore rien vu » !!!… La Passion à l’État Pure !!!….
    Hasta la proxima !….
    Marcel

    Répondre
  4. Nicole Beaudet

    Cher Serge,
    Oui, tu es chanceux et privilégié mais je crois que la nature reconnaît en toi un admirateur de chaque instant qui sait goûter ce qu’il voit et communiquer son enthousiasme. Je me réjouis qu’elle déploie toute sa splendeur pout toi. Merci encore de tous ces partages et continue de nous donner l’occasion de nous émerveiller en écho!

    Répondre
  5. Christiane Moisan

    Comment faites-vous pour être à ce point au courant de tout ce qui concerne les moindres détails de tous ces oiseaux…. les reconnaître aussi facilement? Est-ce instantané ou vous devez chercher pendant un moment. En tout cas, bravo! Qu’il est mignon ce singe écureuil! Un visage tout attendrissant!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>