Costa Rica (circuit Grand Sud) mars 2017 – 16

Nous voilà rendu dans notre dernier lieu de séjour, dernière étape… un endroit paradisiaque! …Sur le bord du Golfe de Nicoya, attenant au Pacifique…

Nous voilà rendu dans notre dernier lieu de séjour, dernière étape… un endroit paradisiaque! …Sur le bord du Golfe de Nicoya, attenant au Pacifique…

 

 

Nous sommes sur une énorme propriété (lire : « un immense terrain de jeu! ;-) …Versant Pacifique, mais au nord, là où il fait soleil pendant 4 mois, sans pluie!!!

Nous sommes sur une énorme propriété (lire : « un immense terrain de jeu! ;-) …Versant Pacifique, mais au nord, là où il fait soleil pendant 4 mois, sans pluie!!!

 

 

C’est un tout nouvel écosystème, qui n’a absolument rien à voir avec tout ce qu’on a vu jusqu’à présent… et Dieu sait à quel point on en a vu des choses!!! … Ici, il n’y aura quasiment aucune répétition d’espèces d’oiseaux tellement tout est différent! Après 350 espèces, ne pas avoir beaucoup de répétition, c’est dire à quel point ce coin est différent!!! Comme vous pouvez voir, tout est HYPER sec ici… Les seules plantes épiphytes (qui poussent dans les arbres) sont des cactus! Parce que ce sont les seuls qui peuvent avoir des racines hors de terre et ne pas avoir une goutte d’eau pendant 4 mois! Les arbres ont perdus presque toutes leurs feuilles,… C’est ça qu’on appelle la « Forêt tropicale sèche »!

C’est un tout nouvel écosystème, qui n’a absolument rien à voir avec tout ce qu’on a vu jusqu’à présent… et Dieu sait à quel point on en a vu des choses!!! … Ici, il n’y aura quasiment aucune répétition d’espèces d’oiseaux tellement tout est différent! Après 350 espèces, ne pas avoir beaucoup de répétition, c’est dire à quel point ce coin est différent!!! Comme vous pouvez voir, tout est HYPER sec ici… Les seules plantes épiphytes (qui poussent dans les arbres) sont des cactus! Parce que ce sont les seuls qui peuvent avoir des racines hors de terre et ne pas avoir une goutte d’eau pendant 4 mois! Les arbres ont perdus presque toutes leurs feuilles,… C’est ça qu’on appelle la « Forêt tropicale sèche »!

 

 

Nous ne sommes pas les seuls primates ici… Nous partageons la propriété avec toute une bande composée de plusieurs familles de Singes hurleurs (3e espèce de singes du voyage). C’est notre réveil-matin! Ils dorment juste à côté des cabines mais le jour, ils font comme nous… ils explorent! Cette année, j’y vois le groupe le plus grand que j’ai vu de ma vie! Une cinquantaine d’individus!!!

Nous ne sommes pas les seuls primates ici… Nous partageons la propriété avec toute une bande composée de plusieurs familles de Singes hurleurs (3e espèce de singes du voyage). C’est notre réveil-matin! Ils dorment juste à côté des cabines mais le jour, ils font comme nous… ils explorent! Cette année, j’y vois le groupe le plus grand que j’ai vu de ma vie! Une cinquantaine d’individus!!!

 

 

Bien qu’ils aient un rythme beaucoup plus lent que les Singes écureuils et les Capucins à face blanche vus précédemment, ils sont joueurs et câlineux aussi! Suspendus par leur queue préhensible, ils font du trapèze pas de mains, pas de pieds!

Bien qu’ils aient un rythme beaucoup plus lent que les Singes écureuils et les Capucins à face blanche vus précédemment, ils sont joueurs et câlineux aussi! Suspendus par leur queue préhensible, ils font du trapèze pas de mains, pas de pieds!

 

 

Quelques mâles (qu’on reconnaît grasse à la forme de la tête ;-) (ha-ha!) dominants protègent le groupe. Ce ne sont qu’eux qui crient très forts… on dirait des fauves! …Un de ces mâles s’est aventuré au sol juste devant moi, ce qui ne s’avère pas si fréquent que ça! J’adore les côtoyer! Peut-être parce que nous sommes quand même assez proche parents?

Quelques mâles (qu’on reconnaît grasse à la forme de la tête ;-) (ha-ha!) dominants protègent le groupe. Ce ne sont qu’eux qui crient très forts… on dirait des fauves! …Un de ces mâles s’est aventuré au sol juste devant moi, ce qui ne s’avère pas si fréquent que ça! J’adore les côtoyer! Peut-être parce que nous sommes quand même assez proche parents?

 

 

Dès que nous sommes arrivés, les bagages encore sur le bus, le personnel du Lodge s’est empressé de nous montrer ce magnifique Petit-Duc de Cooper!!! Il est tout près tout près!!!

Dès que nous sommes arrivés, les bagages encore sur le bus, le personnel du Lodge s’est empressé de nous montrer ce magnifique Petit-Duc de Cooper!!! Il est tout près tout près!!!

 

 

Nos premiers moments autour du Lodge nous permettront de repérer déjà plusieurs spécialités de l’endroit, comme ce Bruant ligné associé aux milieux ouverts secs.

Nos premiers moments autour du Lodge nous permettront de repérer déjà plusieurs spécialités de l’endroit, comme ce Bruant ligné associé aux milieux ouverts secs.

 

 

Nous verrons 2 espèces de Trogons : le Trogon à tête noire qui est l’espèce la plus typique de la forêt tropicale sèche, et qui partage l’endroit avec son cousin, ici : le Trogon aurore! Il est aussi magnifique de face que de dos! De dos, nous pouvons admirer ses ailes finement rayées et ses couleurs iridescentes passant du vert au bleu, au turquoise,…

Nous verrons 2 espèces de Trogons : le Trogon à tête noire qui est l’espèce la plus typique de la forêt tropicale sèche, et qui partage l’endroit avec son cousin, ici : le Trogon aurore! Il est aussi magnifique de face que de dos! De dos, nous pouvons admirer ses ailes finement rayées et ses couleurs iridescentes passant du vert au bleu, au turquoise,…

 

 

De face, nous constatons que son cercle oculaire jaune vif est agencé à sa poitrine! Et il y a le fameux « code barre » à la queue… pour l’identifier ;-) (Trogon aurore)

De face, nous constatons que son cercle oculaire jaune vif est agencé à sa poitrine! Et il y a le fameux « code barre » à la queue… pour l’identifier ;-) (Trogon aurore)

 

 

Comme pour le Trogon, nous revoyons parfois les mêmes familles, mais avec des espèces différentes! C’est le cas des Amazones aussi, alors qu’ici, nous rencontrons la nouvelle Amazone à front blanc! C’est toujours TRÈS SPÉCIAL de voir un si gros oiseau, pourtant de couleurs HYPER VIVES (vert fluo, rouge, bleu, jaune) se confondre tant dans le décor.

Comme pour le Trogon, nous revoyons parfois les mêmes familles, mais avec des espèces différentes! C’est le cas des Amazones aussi, alors qu’ici, nous rencontrons la nouvelle Amazone à front blanc! C’est toujours TRÈS SPÉCIAL de voir un si gros oiseau, pourtant de couleurs HYPER VIVES (vert fluo, rouge, bleu, jaune) se confondre tant dans le décor.

 

 

En plus qu’une fois posées, elles ne bougent quasiment plus… ou le font très lentement. On ne les repère donc pas au mouvement… Ce qui fait que nous avons bien du mal à les indiquer aux voyageurs qui ne les trouvent pas! Ça m’impressionne chaque fois!!! C’est un maître de l’illusion! (Amazone à front blanc)

En plus qu’une fois posées, elles ne bougent quasiment plus… ou le font très lentement. On ne les repère donc pas au mouvement… Ce qui fait que nous avons bien du mal à les indiquer aux voyageurs qui ne les trouvent pas! Ça m’impressionne chaque fois!!! C’est un maître de l’illusion! (Amazone à front blanc)

 

 

Un prédateur très vocal ici, le Caracara à tête jaune, qu’on voit plus souvent en vol que perché… et qu’on entend plus souvent qu’on le voit! Mais ici, il vient se percher bien en évidence juste devant moi!!!

Un prédateur très vocal ici, le Caracara à tête jaune, qu’on voit plus souvent en vol que perché… et qu’on entend plus souvent qu’on le voit! Mais ici, il vient se percher bien en évidence juste devant moi!!!

 

 

Vraiment le paradis! La forêt tropicale sèche, juste à côté d’une vaste étendue d’eau (Golfe de Nicoya), attirant autant les oiseaux de forêt sèche que les oiseaux aquatiques! Le long quai ici se remplis de centaines d’oiseaux à marée haute!

Vraiment le paradis! La forêt tropicale sèche, juste à côté d’une vaste étendue d’eau (Golfe de Nicoya), attirant autant les oiseaux de forêt sèche que les oiseaux aquatiques! Le long quai ici se remplis de centaines d’oiseaux à marée haute!

 

 

…Et le soir, le coucher de soleil sur le Golfe est imprenable!!! Hum…! Quelle délicieuse dernière étape au voyage…

…Et le soir, le coucher de soleil sur le Golfe est imprenable!!! Hum…! Quelle délicieuse dernière étape au voyage…

 

 

 

 

 

 

15 réflexions au sujet de « Costa Rica (circuit Grand Sud) mars 2017 – 16 »

  1. Lise Pelletier

    Qu’il est beau cet endroit au bord du Pacifique! Et le quai avec les rangées de sternes…et le pélicans. Magie des souvenirs….Merci Serge pour les oiseaux aussi!

    Répondre
  2. Christiane Lequin

    Magnifique photo du Petit-Duc de Cooper qui nous regarde dans les yeux!
    Pour la nième fois: j’adore les Trogons.
    Bonne fin de voyage groupe.

    Répondre
  3. François Lacasse

    Encore des photos magnifiques qui font remonter des souvenirs inoubliables d’un passé pas si lointain. Que dire de ce long quai rempli de nombreux oiseaux quasiment tous pareils à première vue mais je me rappelle encore « Le dixième en partant de la droite est différent ». Le Petit-Duc et l’Amazone ont mon vote ce matin.

    François

    Répondre
  4. Jacqueline G.Lacasse

    J’ai eu la même réflexion que François rapporte concernant le fameux quai. On avait trouvé cela bien drôle, nous qui avions de la difficulté à reconnaître les différences entre un si grand nombre d’oiseaux.

    Serge, on dirait que tu es un aimant. Je spécifie: Un aimant qui  »attire » les oiseaux et/ou les animaux à 4 pattes.
    Quand je lis,  »Il se perche devant moi, au sol juste devant moi, tout près, tout près de moi…cela confirme que tu es pour eux de la grande visite. Il semble même te dire:  »Une p’tite photo avant de partir »

    À toi et à ton groupe, profitez de ces beaux moments dans cette nature si charitable
    Jacqueline G.Lacasse

    Répondre
  5. Maurice raymond

    Que de beaux souvenirs de cet endroit magnifique.
    Le Petit-Duc de Cooper était mon 800e lifer.
    Je m’en souviens comme si c’était hier.

    Merci Serge pour nous rappeler ces souvenirs.

    Répondre
  6. Christiane Moisan

    Ça se sent que vous profitez pleinement de chaque moment qui se présente à vous. On peut tellement en voir des choses lorsqu’on arrête le temps. C’est amusant d’observer le nez du Petit-Duc de Cooper. C’est comme s’il avait la forme d’un autre oiseau.

    Répondre
  7. lessard daniel

    bonjour, à vous tous et toutes du voyage du 10 au 24 mars 2017

    beaucoup de plaisirs à choisir les photos et beaucoup d’attentes de mes amis pour voir les photos.

    quel travail de moine pour choisir et identifier les oiseaux même si on a les noms à chaque jour.

    une très belle expérience d’observation et de photographier des oiseaux.

    encore merci à vous tous et toutes

    au plaisir de se revoir

    Daniel

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>