Grand Défi record: des anecdotes, des trucs,…!

Beau bonjour à chacune et chacun!

Cette semaine (et à partir d’aujourd’hui), je vous offrirai une petite séquence d’envois de récits et photos, en lien avec l’expérience exceptionnelle du Grand Défi RECORD pour la sauvegarde des oiseaux que nous venons de vivre, et que vous vous êtes nombreux à suivre!

Je vous parlerai entre autres : des « coulisses », et des « trucs » (!) d’une organisation comme celle qui nous a permis (à mon équipe les ORNITROTTEURS et moi) de voir le record de 161 espèces en 24 heures au Québec!!!

IMG-20190526-WA0014

 

Vous vous souvenez peut-être que l’an dernier, nous avions fracassé les records de tous temps, pour les 60 équipes inscrites à chaque année, avec 148 espèces…?! C’était aussi mon plus grand nombre d’espèces d’oiseaux en 24 heures À VIE (oui, oui!), toutes destinations confondues!!! Je n’avais jamais fait ça, même dans un pays tropical, comme au Costa Rica, en Équateur, … nulle part!

Vous vous imaginez quelle expérience ça a été, cette année, de dénombrer 161 espèces!!! …C’est quand même 13 espèces de plus que mon précédent record à vie!

…Et c’est la moitié des oiseaux réguliers du Québec en 24 heures!

 

 Des trucs et des anecdotes!

En plus des trucs derrière l’organisation d’une telle aventure, je vous raconterai de façon dynamique les anecdotes les plus croustillantes d’un 24 heures comme celui-là! Les coïncidences, des situations drôles, … Vous pouvez sans doute imaginer que voir autant de choses en si peu de temps, et ne pas dormir, ça crée toutes sortes de situations cocasses! C’est donc à suivre sous peu!

2019-05-26_17-09-21_CEL_0102

 

 

Le plus IMPORTANT!

Pour aujourd’hui, je veux mettre l’emphase sur ce qui est le plus important dans cette aventure exceptionnelle… c’est-à-dire : la LEVÉE DE FONDS au bénéfice des oiseaux malmenés du Québec.

À ce propos, il y a 2 jours, un gros rapport canadien très attendu a été publié par les autorités, sur l’état des populations d’oiseaux du Canada… et c’est très inquiétant.

 

À LA RADIO :
J’ai d’ailleurs été demandé à Radio-Canada (hier), pour une capsule pour commenter le sujet.

Vous retrouverez aussi le rapport complet EN CLIQUANT ICI.

 

Dans ce rapport, on peut y voir que plusieurs groupes d’oiseaux subissent des baisses dramatiques de leur population :

graphique-baisses

Parmi le groupe des oiseaux de prairies, les espèces qui ne peuvent pas nicher ailleurs que dans une prairie sauvage ont subi des baisses… non pas de 57%, mais de 87%…

C’est le cas du Goglu des prés (ci-bas), qui a perdu 88% de ses effectifs en seulement 50 ans… Pas moins de 600,000 oisillons et oeufs de ces oiseaux sont fauchés à chaque année au Canada lors des premières coupes de foin…

2019-05-27_06-05-20_IMG_2167

 

Plusieurs espèces de ces groupes subissent des baisses alarmantes. C’est le cas de l’Hirondelle de rivage, avec des pertes désastreuses de 99,3% et, même l’emblématique Hirondelle bicolore, autrefois super abondante partout, a perdu 80% de ses populations.

2019-05-26_16-14-53_IMG_1929

 

 

La Paruline du Canada, vue lors du Grand Défi par notre équipe, a subi 85% de perte… Et ce sont toutes des baisses qui ne se sont pas stabilisées… c’est donc de pire en pire à chaque année.

Ce qui est le plus triste, c’est que TOUTES les causes de ces forts déclins sont directement reliées aux humains : nos façons de consommer, de se déplacer, de s’alimenter, …

 

UNE BELLE NOUVELLE?!

(Il y en a peu… profitons-en!)… c’est que certains groupes d’oiseaux sont EN HAUSSE!

graphique-hausses

 

…Et ce qui est le plus encourageant, c’est qu’ils sont en forte hausse SUITE à la mise en place d’une politique pour enrayer la cause de l’énorme chute de leurs populations.

Par exemple, le succès de la remontée des populations de nos oiseaux de proie, qui sont au sommet de la chaîne alimentaire, est attribuable à l’interdiction totale, dans les années ’70, d’utiliser le DDT, un pesticide très nocif pour les oiseaux, et utilisé jusque là aveuglément.

Le DDT se concentrait dans la chaîne alimentaire et rendait les coquilles d’oeufs de ces oiseaux tellement minces que peu arrivaient à rester intactes jusqu’à l’éclosion. Le Pygargue à tête blanche, le Faucon pèlerin et d’autres espèces ont failli s’éteindre, devenus presqu’incapables de se reproduire.

Busard des marais observé lors du Grand Défi des ornitrotteurs

Busard des marais observé lors du Grand Défi des Ornitrotteurs.

 

 

LA LEÇON? QUAND ON VEUT, ON PEUT!

La leçon que nous pouvons tirer, c’est que quand on fournit les efforts qu’il faut, on peut obtenir des résultats fantastiques!

Nous sommes tous responsables des impacts sur les populations des oiseaux, et l’idée n’est pas de se couvrir de culpabilité (ça n’apportera rien aux oiseaux!); c’est plutôt de faire quelque chose de concret, à notre mesure, quand c’est possible.

 

QU’EST-CE QU’ON PEUT FAIRE DE CONCRET POUR AIDER?

Souvent, on ne sait pas trop comment on peut aider concrètement… Dans le rapport, il y a des propositions de choses à faire pour changer certaines habitudes, entre autres…

Et, selon moi, faire un don à travers cette grande campagne Québécoise est un moyen efficace de faire une différence. C’est pour ça que je m’y investis autant, avec les autres membres de mon équipe!

…Et c’est le moteur qui nous a stimulés à réaliser ce record! Certaines personnes avaient promis de donner un montant par espèce observée! Ça motive à trouver plus d’oiseaux ;-)

D’ailleurs, vous êtes nombreuses et nombreux à avoir donné de façon très généreuse jusqu’à aujourd’hui!!! Je veux le souligner et vous remercier au nom des oiseaux, qui ont malheureusement bien besoin de cette aide!

 

2856$ À CE JOUR!!!

À travers notre équipe les Ornitrotteurs, vous avez donné, à ce jour, 2856$. (Nous sommes au moment d’écrire ces lignes), à 72$ de l’équipe qui a amassé le plus de dons… et c’est pas fini!) Ça, c’est de la saine compétition!

 

LA CAMPAGNE EST ENCORE EN COURS POUR QUELQUES JOURS SEULEMENT…

…et je vous invite, si ce n’est pas déjà fait, à faire votre part pour les oiseaux!

Comme vous pouvez le voir sur ce graphique, il reste la tête de l’oie à « colorier » pour atteindre l’objectif québécois fixé à 45,000$.

Untitled-2

Pour faire votre don, c’est super facile!

CLIQUEZ ICI (https://quebecoiseaux.org/index.php/fr/gdqo-equipes/gdqo-mon-equipe?view=teamcontributions&id=444)

Cliquez ensuite sur « Appuyer » à côté de mon nom… et c’est aussi simple que ça!

 

 

Certaines personnes donnent un montant par espèce observées lors de cette journée pour souligner nos efforts dans ce sens :

0,10$ par espèce, ça fait un don de 16$
0,25$ par espèce trouvée, ça donne 40$
0,50$, ça fait 80$
etc.

Et vous pouvez aussi donner un montant fixe de votre choix!

Il n’y a pas de « trop petit » montant… Tous les montants participent à faire une différence!

 

TIRAGE:

Je rappelle que chaque tranche de 20$ de don vous donne une chance de gagner un séjour de deux nuitées pour 4 personnes dans un parc de la SEPAQ (valeur de 500$)!

 

Je joins ma voix à celle des OISEAUX (en chantant un peu moins bien qu’eux par contre ;-) ) pour vous dire un GROS merci à l’avance!!!

Faites-un-don-montage

…Merci encore à toutes les personnes qui ont déjà contribué, et à celles qui nous ont suivis et encouragés!

 

Je vous reviens sous peu pour la SUITE!

Pour les oiseaux et leur sauvegarde,

Serge

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>