Voyage en COLOMBIE (2018) – 13

Aujourd'hui, nous sommes en haute altitude. Ceux qui me connaissent bien savent que quand je vais en altitude, j'adore ça! La végétation est tellement différente d'ailleurs, les paysages sont vastes, les espèces sont très spéciales, comme elles doivent s'adapter à l'altitude, ...

Aujourd’hui, nous sommes en haute altitude. Ceux qui me connaissent bien savent que, quand je vais en altitude, j’adore ça! La végétation est tellement différente d’ailleurs, les paysages sont vastes, les espèces sont très spéciales, comme elles doivent s’adapter à l’altitude, …

On est dans un habitat qui s'appelle le paramo, à un peu moins de 5 000 mètres d'altitude.

On est dans un habitat qui s’appelle le paramo, à un peu moins de 5 000 mètres d’altitude.

Et, parlant d'espèces spéciales, on en a vu une quasiment MYTHIQUE...! Vous verrez plus loin...

Et, parlant d’espèces spéciales, on en a vu une quasiment MYTHIQUE…! Vous verrez plus loin…

Et, ce n'est pas parce qu'on est haut qu'il n'y a pas de végétation luxuriante!! Juste avant de passer aux étapes les plus hautes du paramo, on a traversé de la végétation très abondante! À cet endroit, on y a observé un oiseau très menacé au Québec, qui est plus commun dans les pays tropicaux...

Et, ce n’est pas parce qu’on est haut qu’il n’y a pas de végétation luxuriante!! Juste avant de passer aux étapes les plus hautes du paramo, on a traversé de la végétation très abondante! À cet endroit, on y a observé un oiseau très menacé au Québec, qui est plus commun dans les pays tropicaux…

C'est le petit Troglodyte à bec court.

C’est le petit Troglodyte à bec court.

2018-01-20_08-45-50_IMG_1634

On a ensuite visité un endroit où se trouvaient beaucoup de colibris! Sur cet abreuvoir, on voit quatre espèces différentes de colibris!

On a ensuite visité un endroit où se trouvaient beaucoup de colibris! Sur cet abreuvoir, on voit quatre espèces différentes de colibris!

Ici, on voit l'Érione à poitrine d'or, avec ses belles pantoufles!

Ici, on voit l’Érione à poitrine d’or, avec ses belles pantoufles!

On a aussi vu ce magnifique Colibri étincelant, que j'aime beaucoup! J'ai eu beaucoup de difficulté à prendre la photo que je souhaitais, celle que je vous présente plus bas... Vous verrez que, malgré son plumage qui semble assez terne, il est pourtant très particulier, lorsque notre regard et l'éclairage sont alignés selon le bon angle...!

On a aussi vu ce magnifique Colibri étincelant, que j’aime beaucoup! J’ai eu beaucoup de difficulté à prendre la photo que je souhaitais, celle que je vous présente plus bas… Vous verrez que, malgré son plumage qui semble assez terne, il est pourtant très particulier, lorsque notre regard et l’éclairage sont alignés selon le bon angle…!

Le voilà, avec son dos merveilleux, à l'origine de son nom!  Ce colibri, on le voit à différents endroits en Amérique du Sud, comme en Équateur.

Le voilà, avec son dos merveilleux, à l’origine de son nom!
Ce colibri, on le voit à différents endroits en Amérique du Sud, comme en Équateur.

Puis, un Métallure arc-en-ciel mâle. C'est sa gorge qui est arc-en-ciel, et je ne l'avais encore jamais vu!

Puis, un Métallure arc-en-ciel mâle. C’est sa gorge qui est arc-en-ciel, et je ne l’avais encore jamais vu!

Puis... Vous souvenez-vous du Colibri à barbe bleue, qui a été redécouvert tout récemment? (Dont la photo n'est pas de moi)

Puis… Vous souvenez-vous du Colibri à barbe bleue, qui a été redécouvert tout récemment? (Dont la photo n’était pas de moi)

On a vu son proche cousin, le Colibri de Stübel!!

On a vu son proche cousin, le Colibri de Stübel!!

Regardez sa barbe magnifique...!!! Il ressemble énormément au Colibri à barbe bleue, et on l'a super bien vu, malgré qu'on ait eu un peu de difficulté à le trouver.

Regardez sa barbe magnifique…!!! Il ressemble énormément au Colibri à barbe bleue, et on l’a super bien vu, malgré qu’on ait eu un peu de difficulté à le trouver.

Au tout début, il était super loin, à contre-jour... Puis, il s'est approché, jusqu'à ce qu'il soit à SIX POUCES de mon genou!!!! Ensuite, il s'est dirigé dans les fleurs, là où il s'alimentait beaucoup pour pouvoir garder sa chaleur, comme les conditions en altitudes sont plutôt difficiles. C'est tout un spectacle qu'il nous a offert! Quelle rencontre!!!!

Au tout début, il était super loin, à contre-jour… Puis, il s’est approché, jusqu’à ce qu’il soit à SIX POUCES de mon genou!!!! Ensuite, il s’est dirigé dans les fleurs, là où il s’alimentait beaucoup pour pouvoir garder sa chaleur, comme les conditions en altitudes sont plutôt difficiles. C’est tout un spectacle qu’il nous a offert! Quelle rencontre!!!!

Alors voilà pour cette autre superbe journée, riche en couleurs!!!

Alors voilà pour cette autre superbe journée, riche en couleurs!!!

Je vous laisse avec ce petit papillon tout aussi coloré... La nature fait des merveilles...

Je vous laisse avec ce petit papillon tout aussi coloré… La nature fait des merveilles…

 

 

…Je tiens à vous rappeler que le blogue est partagé en différé. Ce voyage en Colombie a eu lieu en janvier 2018, il y a plus d’un an! Je ne suis donc pas malade, je m’en suis bien remis, depuis. ;) Merci, toutefois, pour vos bons encouragements!

7 réflexions au sujet de « Voyage en COLOMBIE (2018) – 13 »

  1. jules jeanson

    Un grand bonheur à chaque matin quand j’admire les superbes images que tu nous transmets. Merci, merci de partager ces incroyables images. Vive Dame Nature, vive les OISEAUX!

    Répondre
  2. Leeloo

    Ce Barbe bleue n’a rien à voir avec Le conte de Charles Perreault!!!
    Ce port unique de tête et de barbe ainsi que son col pâle le rend souverain, dans sa petitesse!!!!
    Un fier petit coq!!!!
    La nature est parfaite………in so many ways:-)))))))
    Fascinant tout ça!!!!!

    Répondre
  3. Christiane

    Quels beaux paysages! Je suis toujours émerveillée de voir plusieurs colibris sur une même mangeoire, chez nous c’est un seul et il éloigne les autres.
    Contente de savoir que ta maladie est loin derrière toi, c’est bien de le préciser.

    Répondre
  4. Geneviève

    Bonjour Serge, toute joyeuse de trouver ce matin ces superbes photos de paramos (et je me creuse la tête à savoir lequel vous avez visité… près de Manizales?). Les paramos, c’est d’une beauté si discrète, noble, résiliente, ça me jette par terre à chaque fois.
    J’adore le colibri étincelant, on dirait qu’il a mis son chandail à l’envers :-) Mais c’est le colibri de Stubel qui remporte la palme, il méritait amplement ses 4 points d’exclamation et plus!
    Merci tellement de prendre le temps de nous offrir tout ça!
    Geneviève

    Répondre
  5. Doris Legault

    Bonjour Serge,

    Je suis l’histoire de votre voyage avec un grand plaisir depuis son début.

    Aujourd’hui tu m’as éblouie de couleurs et quelle merveille que ce colibri de Stübel. La photo où il est bien camouflé dans la plante montre encore que la nature fait bien les choses…

    merci tout en couleur

    Doris L.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>