Costa Rica (circuit Grand Sud) mars 2017 – 04

Nous quittons la plaine et nous nous retrouvons toujours côté caraïbe, mais un peu haut, à 500m environ pour des nouveaux oiseaux!!! À partir de notre auberge de montage, la vue est imprenable!!!

Nous quittons la plaine et nous nous retrouvons toujours côté caraïbe, mais un peu haut, à 500m environ pour des nouveaux oiseaux!!! À partir de notre auberge de montage, la vue est imprenable!!!

 

 

Aux premières lueurs, nous sommes dans une vallée reconnue pour être très riches en espèces forestières dans des RONDES productives en espèces localisées…

Aux premières lueurs, nous sommes dans une vallée reconnue pour être très riches en espèces forestières dans des RONDES productives en espèces localisées…

 

 

Sans trop attendre, nous nous retrouverons en PLEIN CŒUR d’une superbe ronde!!!! Une ronde qui durera quasiment 1 heure!!!!!!!! Elle allait et venait, mais nous n’avions presque pas une seconde pour nous reposer les bras! Plusieurs espèces bien entendu dans cette ronde mais 3 grosses raretés que nous ne pourront pas voir ailleurs… Ici, je Calliste émeraude!!! Un oiseau que je vois pour la 2e fois seulement en 15 voyages ici!

Sans trop attendre, nous nous retrouverons en PLEIN CŒUR d’une superbe ronde!!!! Une ronde qui durera quasiment 1 heure!!!!!!!! Elle allait et venait, mais nous n’avions presque pas une seconde pour nous reposer les bras! Plusieurs espèces bien entendu dans cette ronde mais 3 grosses raretés que nous ne pourront pas voir ailleurs… Ici, je Calliste émeraude!!! Un oiseau que je vois pour la 2e fois seulement en 15 voyages ici!

 

 

…Désolé pour l’épouvantable photo… la seule que je suis arrivé à prendre de l’extrêmement rare TANGARA JAUNE ET BLEU!!! Une première pour moi, et pour les voyages ici! La ronde a eu beau durer particulièrement longtemps, les oiseaux ne bougent pas pour autant moins vite!!! …Je manquerai de très près (de 3 secondes pour être plus juste… et à cause de guêpes à papier qui commençaient à s’impatienter que nous soyons si près de leur énorme nid), une TRÈS GROSSE RARETÉ aussi, qui sera heureusement vue de plusieurs : le TANGARA LORIOT! Ç’aurait été une première pour moi, mais ne vous inquiétez pas, j’ai pris mon « ticket » pour une prochaine fois!

…Désolé pour l’épouvantable photo… la seule que je suis arrivé à prendre de l’extrêmement rare TANGARA JAUNE ET BLEU!!! Une première pour moi, et pour les voyages ici! La ronde a eu beau durer particulièrement longtemps, les oiseaux ne bougent pas pour autant moins vite!!! …Je manquerai de très près (de 3 secondes pour être plus juste… et à cause de guêpes à papier qui commençaient à s’impatienter que nous soyons si près de leur énorme nid), une TRÈS GROSSE RARETÉ aussi, qui sera heureusement vue de plusieurs : le TANGARA LORIOT! Ç’aurait été une première pour moi, mais ne vous inquiétez pas, j’ai pris mon « ticket » pour une prochaine fois!

 

 

Ce fut donc un avant-midi très riche et hyper agréable dans une belle vallée, près d’une belle rivière! Et en fin d’avant midi, nous nous rendons à un endroit près de là où nous observerons, encore une fois dans des conditions très faciles, sur une terrasse couverte, avec des rafraîchissements, une foule d’oiseaux de TRÈS PRÈS, et à hauteur d’œil vu l’élévation de la terrasse!!! …À défaut de ne pas avoir croisé de paresseux encore, c’est nous qui feront de « l’observation de paresseux »!!! …Il y a pire que ça dans la vie! Ici, une Paruline à joues noires, l’équivalent tropical de notre Paruline à collier! Habituellement en canopée, ici nous l’avons à hauteur d’œil pour apprécier sa délicatesse!!!

Ce fut donc un avant-midi très riche et hyper agréable dans une belle vallée, près d’une belle rivière! Et en fin d’avant midi, nous nous rendons à un endroit près de là où nous observerons, encore une fois dans des conditions très faciles, sur une terrasse couverte, avec des rafraîchissements, une foule d’oiseaux de TRÈS PRÈS, et à hauteur d’œil vu l’élévation de la terrasse!!! …À défaut de ne pas avoir croisé de paresseux encore, c’est nous qui feront de « l’observation de paresseux »!!! …Il y a pire que ça dans la vie! Ici, une Paruline à joues noires, l’équivalent tropical de notre Paruline à collier! Habituellement en canopée, ici nous l’avons à hauteur d’œil pour apprécier sa délicatesse!!!

 

 

Premières photos de cette espèce sur les blogues du Costa Rica, après les avoir entendu bruyamment souvent et déjà vu passer régulièrement, les voici tout près de nous, les Geais enfumés! Quasiment le double de nos Geais bleus, avec de semblable que la relative « beauté » de leur chant stridant ;-) qu’on devrait plutôt appeler un « cri »!

Premières photos de cette espèce sur les blogues du Costa Rica, après les avoir entendu bruyamment souvent et déjà vu passer régulièrement, les voici tout près de nous, les Geais enfumés! Quasiment le double de nos Geais bleus, avec de semblable que la relative « beauté » de leur chant stridant ;-) qu’on devrait plutôt appeler un « cri »!

 

 

…Et nous verrons des jeunes de Geais enfumés aussi, qui se distinguent des adultes par le jaune autour de leurs yeux et aux commissures de leur bec de jeunot qui leur donne un petit air espiègle!

…Et nous verrons des jeunes de Geais enfumés aussi, qui se distinguent des adultes par le jaune autour de leurs yeux et aux commissures de leur bec de jeunot qui leur donne un petit air espiègle!

 

 

Plus gros encore et plus spectaculaire, un oiseau que nous voyons en très grand nombre, plusieurs jours durant chaque voyage, mais ici, nous pouvons apprécier toutes les originalités de leur apparence; leur plumage oui, mais aussi masque de peau, bec,… un véritable aztèque!!! Le Cassique de Montezuma!

Plus gros encore et plus spectaculaire, un oiseau que nous voyons en très grand nombre, plusieurs jours durant chaque voyage, mais ici, nous pouvons apprécier toutes les originalités de leur apparence; leur plumage oui, mais aussi masque de peau, bec,… un véritable aztèque!!! Le Cassique de Montezuma!

 

 

Le Cassique de Montezuma, c’est « l’Oropendula » en anglais, vous savez, la « pendule d’or » (en référence à sa queue) qui se balance en bas avec un chant impressionnant pour séduire la femelle? Très heureux de le prendre en vol, dans toute sa splendeur, au départ de son arbre de prédilection duquel il boit le nectar!

Le Cassique de Montezuma, c’est « l’Oropendula » en anglais, vous savez, la « pendule d’or » (en référence à sa queue) qui se balance en bas avec un chant impressionnant pour séduire la femelle? Très heureux de le prendre en vol, dans toute sa splendeur, au départ de son arbre de prédilection duquel il boit le nectar!

 

 

Le Cassique de Montezuma, c’est aussi celui qui fait un nid en poche tissée de plus de 1 mètre de long et des dizaines dans le même arbre! Oui, il a tout pour lui!!! Ici, il est en approche pour l’atterrissage, frein d’atterrissage déployé… et regarder la turbulence de l’air créée par sa queue et ses ailes toutes ouvertes pour freiner, et qui fait s’hérisser les plumes qui couvrent les ailes, pour plus de résistance à l’air encore!

Le Cassique de Montezuma, c’est aussi celui qui fait un nid en poche tissée de plus de 1 mètre de long et des dizaines dans le même arbre! Oui, il a tout pour lui!!! Ici, il est en approche pour l’atterrissage, frein d’atterrissage déployé… et regarder la turbulence de l’air créée par sa queue et ses ailes toutes ouvertes pour freiner, et qui fait s’hérisser les plumes qui couvrent les ailes, pour plus de résistance à l’air encore!

 

 

…Et encore plus gros? Oui! La grosse et bruyante aussi Ortalide à tête grise!!! Très abondante ici… de la famille des Pénéloppes, du Grand Hocco d’il y a 2 jours, elles ont des comportements beaucoup plus sociaux, recherchant la présence des unes et des autres! Nous les voyons souvent agglomérées en petits paquet de quelques individus. Ici, l’une d’elle montre les belles plumes rousses caractéristiques de ses ailes!

…Et encore plus gros? Oui! La grosse et bruyante aussi Ortalide à tête grise!!! Très abondante ici… de la famille des Pénéloppes, du Grand Hocco d’il y a 2 jours, elles ont des comportements beaucoup plus sociaux, recherchant la présence des unes et des autres! Nous les voyons souvent agglomérées en petits paquet de quelques individus. Ici, l’une d’elle montre les belles plumes rousses caractéristiques de ses ailes!

 

 

Nous voyons des oiseaux très colorés comme ce Piranga vermillon, un mâle pas tout à fait adulte encore, avec quelques plumes vert-roux parsemées ici et là… « work in progress » (projet en cours de réalisation) comme on dit!

Nous voyons des oiseaux très colorés comme ce Piranga vermillon, un mâle pas tout à fait adulte encore, avec quelques plumes vert-roux parsemées ici et là… « work in progress » (projet en cours de réalisation) comme on dit!

 

 

Et comme l’immersion en nature rime aussi avec contact privilégié avec toute la diversité de la faune et de la flore (pas juste les oiseaux!), nous nous régalons de la magnifique et « jurassique » présence de ce long Basilic vert, appelé aussi « Lézard Jésus Christ » puisqu’il court littéralement sur l’eau, sans s’enfoncer!!! Avec ses points turquoise sur fond vert fluo, sa crête et ses ailerons, il est fascinant!

Et comme l’immersion en nature rime aussi avec contact privilégié avec toute la diversité de la faune et de la flore (pas juste les oiseaux!), nous nous régalons de la magnifique et « jurassique » présence de ce long Basilic vert, appelé aussi « Lézard Jésus Christ » puisqu’il court littéralement sur l’eau, sans s’enfoncer!!! Avec ses points turquoise sur fond vert fluo, sa crête et ses ailerons, il est fascinant!

 

 

Demain, je vous reviens avec la fin de cette journée merveilleuse où encore une fois, il y a eu trop de beautés pour que je ne vous les partage qu’en une seule journée! …Même si je ne vous partage qu’une infime partie de tout ce que l’on voit!

C’est un peu fou d’y penser tout de même… et à vivre, c’est encore plus fou!