(Suite) Comment se crée ce phénomène de « fall-out »?

Paruline à flancs marron et à gorge orangée(!): qui se côtoient en migration... alors qu'en nidification, une est associée à la forêt de feuillus et l'autre, aux conifères.

 

Bonjour à chacune et chacun!

Vous êtes nombreux à avoir apprécié la dernière vidéo partagée!!!
(MERCI du fond du coeur pour tous vos messages d’appréciation!)

…J’espère que ça vous a donné un peu l’impression de l’avoir vécu vous même!?

C’était la première fois que je m’adressais à vous dans ce format… Je serais super intéressé d’avoir vos impressions sur cette façon de nouer des ponts virtuels avec vous.

 

Pour aujourd’hui, (et pour le prochain envoi qui suivra), ce sera aussi en vidéo!

Untitled-3-800

…et ensuite, ce sera le retour du format « habituel » (textes et images) pour le restant du compte-rendu de ce voyage à Pointe-Pelée, en 2019.

(Je reviendrai occasionnellement avec des vidéos… et d’autres fois, en textes et photos aussi!)

 

La vidéo d’aujourd’hui est moins flamboyante que celle d’hier… C’est plus un format « mini-conférence », qui devrait toutefois être très INSTRUCTIF!

…Dans cette vidéo, je vous explique en détails comment se produit le phénomène spectaculaire de « fall-out » que je vous ai présenté.

Vous verrez, c’est super bien expliqué! Et en plus, pour que tout soit cohérent, je commence avec des généralités sur la migration, et aussi et surtout, pourquoi Pointe-Pelée est un endroit aussi exceptionnel pour les oiseaux!

La première moitié de la vidéo met donc la table pour ensuite expliquer le fall-out dans toutes ses nuances!

 

J’espère que apprécierez!

Bon visionnement!

Le lien vers la vidéo:

https://youtu.be/y8QG1uILLZ4

Untitled-3-800

Serge

 

10 réflexions au sujet de « (Suite) Comment se crée ce phénomène de « fall-out »? »

  1. Christiane Lequin

    Quel bonheur de se réveiller et d’entendre parler d’oiseaux.
    Tes explications sont très claires Serge.
    J’aime beaucoup le format vidéo qui rend l’information vivante.
    Continue ton magnifique travail de vulgarisation de ce monde merveilleux des oiseaux. J’apprécie tellement.
    Merci.

    Répondre
    1. Gilles St Laurent

      Tres bon vidéo sur le Fall-Out,j’ai partagé ton vidéo et j’ai recu de tres bons commentaires.Pointe -Pellée est sur la liste des prochains voyages que je me suis promis de faire.
      Merci pour ton dévouement pour l’ornithologie.

      Répondre
  2. Diane Godbout

    Une très bonne présentation sur le fall-out, très instructif. J’aime beaucoup t’entendre et te voir, bref la vidéo est une belle formule! Un gros merci pour le temps que tu y consacres…

    Répondre
  3. Ghislaine ROUSSEAU

    Bonjour, merci pour cette vidéo, j’ai déjà été témoin d’un fall out , c’est toujours impressionnant.
    Merci Ghislaine Rousseau

    Répondre
  4. Henri Biner

    Ce vidéo est très impressionnant et le moment devait être magique à vivre.
    Mais, il y a un mais…
    Je suis allé à Pointe Pelée 3 fois, et on sait que la pointe diminue chaque année à cause de l’érosion. La dernière fois, en 2018, elle était barricadée car la surface était trop petite pour accommoder les oiseaux ET les photographes. Le vidéo montre le même problème en 2019, et les pauvres parulines devaient être bien stressées de trouver une piste d’atterrissage convenable. Imaginez la situation avec des espèces plus grosses comme les orioles, grives etc.
    Ce n’est jamais facile de tracer la limite, mais il faut y réfléchir.

    Répondre
    1. Serge Beaudette Auteur de l’article

      C’est vrai que la poite change de forme, et que l’érosion y est pour beaucoup. Par contre, ce n’est pas un phénomène permanent: j’ai déjà vu l’absence de pointe une année et une très longue pointe l’année suivante! La pointe de sable est très « modulable » avec les courants et les vents… Ce qui est permanent, c’est l’érosion des berges de la partie boisée… quand les arbres se retrouvent avec les racines dénudées et finissent par tomber. Mais jusqu’à maintenant, la partie boisée de la pointe, là où les oiseaux s’arrêtent principalement bouge très lentement, heureusement…! Merci de votre intérêt!

      Répondre
  5. Rachelle

    Merci beaucoup pour ces explications très claires. J’aime moi aussi la formule vidéo; j’ai eu un peu l’impression de vivre le phénomène moi qui ne suis jamais allé. Merci encore pour tous ces beaux moments.

    Répondre
  6. Chantal Labbé

    Allo Serge,
    Nous espérons être, nous aussi, témoins de ce phénomène un de ces jours (pas cette année) ;(
    Nous serons aux aguets des conditions météorologiques requises!
    Ta présentation vidéo est très instructive, merci de te dévouer pour l’observation des oiseaux et au plaisir de te revoir au détour d’un sentier. Chantal et Marc

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>