Voyage en Colombie (2018) – 06

Nous sommes maintenant rendus à LA journée du séjour à Santa Marta! Ce matin, nous nous levons extrêmement tôt, pour nous rendre dans les hauteurs.

Nous sommes maintenant rendus à LA journée du séjour à Santa Marta! Ce matin, nous nous levons extrêmement tôt, pour nous rendre dans les hauteurs.

Nous montons jusqu'à ce que la route s'arrête, où nous verrons de très nombreuses espèces endémiques!!

Nous montons jusqu’à ce que la route s’arrête, où nous verrons de très nombreuses espèces endémiques!!

Les paysages sont toujours aussi magnifiques et époustouflants...

Les paysages sont toujours aussi magnifiques et époustouflants…

Pour preuve...

Pour preuve…

2018-01-13_11-02-51_20180113_110251

Et, comme je le mentionnais hier, les sommets enneigés, à l'opposé de la mer...! Par ailleurs, c'est là que se trouve le Colibri à barbe bleue, isolé dans ces montagnes sauvages et difficiles d'accès!

Et, comme je le mentionnais hier, les sommets enneigés, à l’opposé de la mer…!
Par ailleurs, c’est là que se trouve le Colibri à barbe bleue, isolé dans ces montagnes sauvages et difficiles d’accès…

Cet oiseau, le Colibri à barbe bleue, n’avait pas été revu après 1946… On le croyait disparu, mais il a été redécouvert et même photographié en 2015. Vous en voyez ici la fameuse photo de 2015 (ce n'est donc pas une photo que j'ai prise).

Cet oiseau, le Colibri à barbe bleue, n’avait pas été revu après 1946… On le croyait disparu, mais il a été redécouvert et même photographié en 2015. Vous en voyez ici la fameuse photo de 2015 (ce n’est donc pas une photo que j’ai prise).

Une Paruline à lores blancs, endémique abondante!

Une Paruline à lores blancs, endémique abondante!

Un autre endémique, le Tohi de Santa Marta.

Un autre endémique, le Tohi de Santa Marta.

Puis une Paruline à cimier jaune, encore une espèce endémique!

Puis une Paruline à cimier jaune, encore une espèce endémique!

Ici, la Conure de Santa Marta, dont il reste à peine quelques centaines, voire quelques dizaines d'individus dans le monde...

Ici, la Conure de Santa Marta, dont il reste à peine quelques centaines, voire quelques dizaines d’individus dans le monde…

Ce colibri, c'était la première fois que je parvenais à en prendre une photo!

Ce colibri, c’était la première fois que je parvenais à en prendre une photo!

Et des tangaras, callistes, organistes, que nous voyons encore dans les mangeoires de notre lodge formidable!

Et des tangaras, callistes, organistes, que nous voyons encore dans les mangeoires de notre lodge formidable!

Les fameux et superbes organistes.

Les fameux et superbes organistes.

Nous avons encore tenté de voir le hibou temporairement appelé le Petit-Duc de Santa Marta, en vain. Comme à chaque année, nous l'entendons, mais ne parvenons pas à le voir! Comme prix de consolation, nous avons eu la chance de voir un un beau mammifère nocturne, le Kinkajou!

Nous avons encore tenté de voir le hibou temporairement appelé le Petit-Duc de Santa Marta, en vain. Comme à chaque année, nous l’entendons, mais ne parvenons pas à le voir! Comme prix de consolation, nous avons eu la chance de voir un beau mammifère nocturne, le Kinkajou!

Voilà pour cette seconde journée dans les montagnes fascinantes de Santa Marta! On continue demain!

Voilà pour cette seconde journée dans les montagnes fascinantes de Santa Marta! On continue demain!

 

 

7 réflexions au sujet de « Voyage en Colombie (2018) – 06 »

  1. Guyane Mireault

    Très colorée cette Colombie! Superbe! J’ai vu un oiseau très semblable à la Conure de Santa Maria au Salvador. J’essaierai de retrouver la photo… Merci de nous faire découvrir ce pays!

    Répondre
  2. Solange Turgeon

    Bon matin et merci mille fois de partager ce superbe voyage avec nous. Ça commence plus que bien mes journées! Merci merci merci! Bonne continuité a tous!

    Répondre
  3. Claire Caron

    Gros merci pour ce beau partage. Comme ça devait être fascinant de voir le Colibri à barbe bleue qui n’avait pas été vu depuis toutes ces années. Fantastique de voir tous ces oiseaux endémiques.
    Je vous en souhaite tout plein !!!!

    Répondre
  4. Chantal Labbé

    Une nature à couper le souffle et des oiseaux d’une grande beauté!
    J’espère avoir la chance d’y aller un jour et de revoir Xavier que j’ai connu au Brésil.
    Tu nous fais voyager sans frais pour le moment :)

    Répondre
  5. louise Lemoine

    C’est tout simplement époustouflant ce pays ! J’ai un faible pour le Colibri à barbe bleue. Je vous le souhaite mais que de montagnes inaccessibles !!! Merci Serge de partager !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>